Comment vendre sa maison ?
CLUB IMMOBILIER
Menu

Vendre ma maison moi-même ?



vendre bien immobilier


Quoi de plus normal que de vouloir tenter l’expérience et vendre sa maison soi-même.

Mais attention, l’immobilier cela ne s’improvise pas.

Voici les 3 étapes les plus importantes lorsque vous vendez votre maison :


1) Les bonnes questions à vous poser :

Voici une liste non exhaustive de questions les plus courantes qui nous sont posées et que vous devez analyser avant de mettre en vente votre maison vous-même :

  • Combien vaut ma maison ?
  • A quelle période faut-il vendre ?
  • Puis-je estimer moi-même ma maison ?
  • Faut-il la faire estimer par un professionnel ?
  • Que se passe-t-il si j’estime mal ma maison ?
  • Dois-je vendre ma maison ou acheter d’abord ?
  • Faut-il réaliser des travaux dans ma maison avant de vendre ?
  • Quesque le Home staging ?
  • Quelqu’un souhaite acheter ma maison, comment vérifier sa solvabilité ?
  • Est-il mieux de vendre ma maison avec ou sans affiche ?
  • Si je vends ma maison avant d’avoir trouvé autre chose, puis-je rester dans ma maison après l’acte authentique ?
  • Quel type de prix annoncer ? Un prix fixe ? Faire offre à partir d’un prix ?
  • Ma maison est-elle en ordre du point de vue urbanistique ?
  • Faut-il contrôler ma citerne à mazout ?
  • A quel moment réaliser le certificat énergétique (PEB) ?
  • Faut-il faire contrôler mon installation électrique avant de vendre ?
  • Dois-je mettre mon installation électrique en conformité ?
  • J’ai hérité d’une maison, qu'en est-il des droits de succession ?

2) Apporter une attention particulière à la communication autour de votre maison


Aujourd’hui plus que jamais, vous devez veiller à la présentation de votre maison. Pourquoi ? Car l’évolution des moyens de communication est telle qu’en quelques heures votre maison aura été vue par quasiment l’ensemble des clients potentiels.

Il est donc tout à fait primordial de ne pas « zapper » cette étape et de se donner les moyens nécessaires pour que votre maison retienne l’attention et suscite l’intérêt car si telle n’est pas le cas, les amateurs ne reviendront plus par la suite.

Sachez que la plupart des sites d’annonces immobilières fonctionnent un peu comme le moteur de recherche Google : moins un bien suscite de l’intérêt, et plus il se retrouvera dans le bas du classement et suscitera la méfiance des candidats qui ne voudront plus d’un bien en vente depuis un certain temps.

Outre la communication, il est également important de veiller à ce que l’ordre règne dans votre maison de manière à ce que les clients puissent facilement se projeter dans leur future habitation.


3) Estimer le prix de votre maison


2 erreurs à éviter :

1°) Estimer sa maison soi-même : en immobilier, parfois, comparaison n’est pas raison…

Nous rencontrons régulièrement des propriétaires qui se risquent à estimer leur bien par leurs propres moyens. Il s’agit soit d’observer les maisons qui sont mises en vente dans leur quartier ou de consulter les annonces dans la presse et celles présentes sur les sites immobilier.

Pourquoi ?

  • Tout d’abord, parce qu’il est impossible d’apprécier correctement l’état d’une maison simplement en se référant à quelques photos publiées voire à une seule photo dans un journal. La réalité peut être totalement différente et révéler un certain nombre de différences notamment sur la qualité des finitions mises en œuvre, sur la configuration du bien ou encore sur le confort intérieur qu’offre le bien.
  • Ensuite, pour apprécier les caractéristiques réelles d’un bien, il est nécessaire de prendre du recul pour éviter de manquer d’objectivité, ce qui est rarement possible lorsqu’il s’agit de sa propre maison.
  • Quelques photos vues sur un site ne permettront pas non plus d’apprécier correctement l’un des éléments les plus déterminants pour estimer un bien : la situation ou l’environnement dans lequel le bien se situe.
  • Enfin, il ne faut pas perdre de vue que les prix observés sont les prix auxquels le bien est affiché et que ce dernier ne correspond pas nécessairement au prix réellement convenu entre le vendeur et l’acheteur car celui-ci restera bien souvent confidentiel.

2°) La surévaluation : « Tout flatteur vit au dépend de celui qui l’écoute »


Il arrive fréquemment qu’un propriétaire reçoive une estimation de son bien totalement erronée de la part d’un professionnel. Comment est-ce possible ?


Distinguons 3 cas de figures assez fréquents :


  • Le professionnel a une mauvaise connaissance du marché parce qu’il n’est pas un acteur local ou parce qu’il n’est pas habitué au type de bien pour lequel il a été sollicité.

  • L’agent immobilier a compris l’importance que revêt le prix à vos yeux et fera donc en sorte de ne pas vous décevoir pour s’assurer d’obtenir votre signature sur un contrat de mise en vente. C’est une technique de vente qui est évidemment déplorable mais malheureusement courante.
  • 1°) L’agent immobilier insiste (vraiment) pour savoir ce que vous espérez comme prix.

    2°) On vous annonce un prix qui dépasse manifestement vos attentes.

  • Le professionnel se trouve face à un bien tout à fait atypique et dont la valeur ne peut donc s’établir par comparaison.


Rappelons enfin que l’estimation d’un bien n’est pas une science exacte et que l’erreur est humaine.

Pascal SAPERE




Copyright 2018 Club Immobilier. Tous droits réservés - Activimmo.